Défense de la liberté d'expression

Enjeux

Selon l'UNESCO, la liberté d'expression est un droit humain fondamental, pilier de toutes les libertés civiques. De même que la liberté d'information et la liberté de la presse, la liberté d'expression pose la base de tous les autres droits.

L'UNESCO reconnaît que ces droits, inhérents à l'ensemble des Droits de l'Homme s'appliquent aussi bien en ligne que hors ligne (dans le monde physique).

La liberté d'expression et d'information constituent les piliers d'une société saine et démocratique sur lesquels repose la croissance sociale et économique: ils permettent la libre circulation des idées -nécessaire à l'innovation- et renforcent la responsabilité et la transparence.

Atteintes à la liberté d'expression

En Haïti et dans la Caraïbe

La journée mondiale de la liberté de la presse – 03 mai 2022

Nous célébrons ce 03 mai la journée internationale de la presse, instaurée par l’Assemblée générale des Nations unies en décembre 1993 en vue de sensibiliser les Étais membres sur le rôle et l’importance de la liberté de la presse et de la liberté d’expression. C'est une journée de soutien aux médias, aux journalistes ciblé.e.s, victimes des restrictions de leurs libertés ou de violences liées à l’exercice de leurs métiers.

Ces dernières années, les journalistes haïtiens ont été souvent inquiété.e.s par les forces de l’ordre. Haïti occupe la 87ème place sur 180 pays au Classement Mondial de la liberté de la presse 2021, soit un recul de 24 places à partir de 2019, selon le rapport de Reporter Sans Frontières, une organisation internationale pour la défense et la promotion de la liberté de l’information. Au début de l’année 2022, deux journalistes Wilguens Louissaint et John Wesley Amady ont été tués par balles par un gang armé à Laboule 12 alors qu'ils enquêtaient sur le commerce des armes. Le 23 février 2022, pendant qu'il couvrait la manifestation des ouvriers réclamant une augmentation du salaire minimum, le photojournaliste Maxiben Lazare a été tué par des projectiles de policiers. Jusqu'à présent l'enquête se porsuit.

En cette journée de la presse, nous avons aussi une pensée spéciale pour les autres journalistes disparu.e.s sous le régime PHTK: Diego Charles, tué par balles aux côtés de la militante Antoinette Duclaire et de 13 autres personnes à Delmas en juin 2021; Pétion Rospide, journaliste de Radio Sans Fin, assassiné près de Portail Léogâne le 10 juin 2019; Néhémie Joseph assassiné le 10 octobre de la même année à Mirebalais. Le jeune photojournaliste Vladjimir Legagneur n'est toujours pas revenu de son reportage au sud de Martissant. Depuis mars 2018, ses proches l'attendent...

Le Centre Pen-Haïti déplore bien d'autres cas de violences sur les reporters et condamne l'attitude des responsables de la Justice. Les forces de l’ordre sont aujourd'hui du côté des bourreaux.

En cette journée mondiale de la liberté de la presse, le Centre Pen-Haïti réitère son engagement à s'opposer à toute restriction de la liberté d’expression en Haïti, à mener un plaidoyer en faveur d'une presse libre, à encourager une libre critique des gouvernements et des institutions en vue du progrès et d'une meilleure organisation politique et socioéconomique et à combattre les abus d'une certaine presse libre, tels que les publications mensongères, la falsification et la déformation des faits à des fins politiques et personnels.

Il convient aujourd'hui de rappeler que c’est une obligation pour le gouvernement haïtien de garantir la liberté de la presse et la liberté d’expression si chèrement acquises après 1986.